Adriane Morard

 

Haut les mains !

Du 11 février au 15 avril 2018
 
 
 
Vernissage en présence de l'artiste samedi 10 février à 18h    

Finissage / rencontre avec l’artiste : dimanche 15 avril, dès 15h
 
 
 
 

 
Haut les mains ! C’est sous cette injonction que se tient l’exposition personnelle d’Adriane Morard à l’espace d’art (les halles) de Porrentruy. Recourant à des guides de conduite en temps de guerre et à des livres de coloriages pour enfants, l’artiste réalise des travaux qui mettent en exergue la pasteurisation idéologique des peuples et ses mécanismes.
L’exposition s’articule autour d’un grand tableau de bois doré à la feuille, une œuvre intitulée Index. En relief apparaît la liste des dix chapitres de la brochure How to Keep Well in Wartime (comment rester en forme en temps de guerre) publiée au Royaume-Uni en 1943. La mise en page originale est respectée mais en gommant certains mots, l’artiste donne au manuel une résonnance contemporaine. Ainsi, worry, fight, be moderate, sleep forment un champ lexical évoquant un code de conduite de l'individu au sein d'une structure sociale. 
Deux séries de cinq peintures déclinent cette classification en décortiquant ses mécanismes et ses codes sous-jacents. En reproduisant des coloriages pour enfants édités ces dernières années en Russie et en Angleterre, la première série illustre les métiers de l’ordre et de la défense. La dorure qui recouvre une partie de l’arrière-plan contraste avec les dessins inspirés de l’imagerie de propagande. Sur la deuxièmes série, l’or perd encore en importance rendant visible les couches moins nobles du support : craie, colle, crayon et peinture à l’huile. Les dessins pour enfants se mêlent à des extraits du livre suisse Défense Civile, un guide publié en 1969 pour expliquer comment se comporter en temps de guerre et avertir la population des dangers à l’époque atomique, dominée par la science et la technique. 
Sous le titre Tu seras citoyen, une vidéo fait écho aux peintures précédentes tout en proposant une autre perspective en référence avec l’histoire locale. La vidéo constituée d’images prises le long de la route entre Porrentruy à Saint-Imier montre aussi une ancienne carte d’Europe sur laquelle les lignes des frontières ne sont pas dessinées. La référence à la capitale de l’anarchisme, Saint-Imier, et à une région marquée par la question de l’autodétermination offre un contrepied aux injonctions décortiquées dans les peintures.

Après des études en multimédia, Adriane Morard (*1987) parcourt le monde pendant quatre ans avant d’entreprendre un master à la Haute école d’art de Berne (HEAB). L’artiste s’est installée récemment à Porrentruy où elle vit et travaille.
A l’occasion de l’exposition paraît une édition réalisée en collaboration avec l’atelier de gravure de Moutier. 
 
Heures d’ouverture :
jeudi 17h-19h, samedi 10h-12h et 13h30-17h30,
dimanche 13h30-17h30 / Entrée libre

Contact : Catherine Kohler, catherine.kohler@gmail.com,
T : 079 758 33 38


Prochaine exposition : Projet Noah Stolz, 22.04 – 17.06.2018
L’EAC ( les halles ) bénéficie du soutien de : Office de la culture du canton du Jura, SWISSLOS, Conseil du Jura bernois, Municipalité de Porrentruy, Loterie Romande, Alfred Richterich Stiftung, Fondation Loisirs-Casino, Centre d’Impression Le Pays SA, Brasserie Blanche Pierre , Magik’s Informatique Delémont

.